Pourquoi avez-vous mal pendant vos règles ?

Plus de la moitié des femmes en âge de procréer seraient concernées par les dysménorrhées, ces douleurs au bas-ventre survenant juste avant et pendant la période de menstruation. Si pour certaines, la gêne reste supportable, d’autres voient leur quotidien bouleversé chaque mois. Vous êtes concernée et souhaitez connaître les causes de tous ces symptômes ? Découvrez ici l’essentiel à savoir et les méthodes pour ne plus souffrir.

Les règles, comment ça fonctionne exactement ?

Les règles (ou menstruations) font partie de la vie des femmes mais peu d’entre elles savent exactement ce qu’il se passe dans leur corps une petite semaine par mois.

Ce flux menstruel provient de la paroi superficielle de l’utérus (endomètre).

Durant la phase folliculaire, cette muqueuse s’épaissit sous l’effet des œstrogènes afin d’accueillir un éventuel ovule fécondé. Plus épaisse, la paroi utérine contient en toute logique plus de vaisseaux sanguins.

En cas d’absence d’ovulation, la quantité de progestérone diminue et la surface de l’endomètre se désagrège. Elle est ensuite évacuée, provoquant alors des saignements. Ce sang s’écoule par l’utérus puis par le vagin par lequel il sort. Ce sont les règles.

Durant cette phase, l’endomètre sécrète des prostaglandines, substances qui provoquent des contractions de l’utérus pour faciliter l’évacuation de l’ovule non fécondé et des fragments de muqueuse.

Les règles marquent le premier jour d’un nouveau cycle. Celui-ci dure en moyenne de 28 jours.

Le volume total de sang qui s’écoule s’élève en moyenne à 50 cl mais il peut varier d’une femme à une autre. En cas de règles abondantes, on parlera de ménorragies. La durée de ces saignements varie de 3 à 7 jours selon les femmes.

Dysménorrhées : les symptômes

La nature des symptômes et leur intensité varient selon les femmes. On estime que 75 % d’entre elles seraient concernées par ces douleurs juste avant et / ou pendant leurs règles.

Certaines commencent ainsi à ressentir des douleurs plusieurs jours avec les menstruations. C’est ce qu’on appelle le Syndrome pré-menstruel (SPM).

Avant ou pendant, les symptômes possibles sont nombreux :

  • douleurs et crampes au niveau du bas-ventre, voire du dos
  • douleurs et / ou grossissement des seins
  • nausées, voire vomissements
  • diarrhées
  • maux de tête
  • fatigabilité
  • irritabilité

Ces symptômes sont plus ou moins intenses. Certaines femmes parviennent à s’en accommoder, mais d’autres voient leur quotidien bouleversé quand la douleur devient trop forte. Travailler ou gérer les tâches du quotidien s’avère alors particulièrement compliqué.

Dysménorrhées primaires et secondaires : les causes

Pour comprendre les douleurs menstruelles, il est important de bien différencier deux types de dysménorrhées.

Les dysménorrhées primaires touchent les femmes dès l’adolescence et disparaissent généralement avec le temps ou suite à une grossesse. Ces douleurs sont dues à une production excessive ou déséquilibrée de prostaglandines, ces substances qui favorisent les contractions utérines et donc l’évacuation du sang. Quand les sécrétions de cette hormone sont trop importantes, les contractions sont plus nombreuses. Fortement comprimé, le muscle utérin devient alors douloureux.

Alors pourquoi certaines seraient-elles touchées plus que d’autres ? Difficile à dire mais il semblerait que l’hérédité, le surpoids ou le manque d’exercice puissent constituer des facteurs aggravants. Il existe toutefois d’autres raisons possibles (endométriose, fibrome, malformation…) que seul un médecin pourra déterminer.

Les dysménorrhées secondaires apparaissent plus tard dans la vie d’une femme et peuvent toucher celles qui jusque là n’avaient jamais eu de règles douloureuses. Dans ce cas, l’avis d’un médecin est fortement conseillé. Seuls des examens complémentaires pourront en effet déterminer l’origine de ces douleurs.

Comment soulager les douleurs des règles ?

Pour calmer l’intensité de ces dysménorrhées, différents traitements médicaux existent : un antalgique (paracétamol) ou un antispasmodique pourront ainsi vous soulager. En cas de douleurs persistantes, un anti-inflammatoire, voire une méthode contraceptive sont susceptibles de vous être prescrits.

Envie de tester des méthodes naturelles ? Bouillotte, exercice ou encore yoga, découvrez ici 10 astuces pour atténuer vos douleurs.

Quand consulter un médecin ?

Les douleurs ne disparaissent pas malgré la prise de médicament ? Elles s’intensifient avec le temps ou persistent au-delà de votre période de règles ? Vous n’aviez jamais souffert de dysménorrhées et soudain vos règles vous font mal ?

Ce ne sont ici que quelques situations qui doivent vous pousser à consulter votre généraliste ou votre gynécologue. Ces professionnels de la santé vous prescriront alors éventuellement des examens, afin de vérifier que vos douleurs ne sont pas les symptômes d’une maladie.

Les données collectées sur ce site sont le fruit de recherches personnelles et n’engagent pas la responsabilité de son auteur. Elles ne valent aucunement prescription médicale et ne sauraient se substituer aux conseils d’un professionnel de santé.

Sur le même thème :