Les 7 infusions qui soulagent les douleurs des règles

Les plantes médicinales ont de nombreuses vertus et certaines pourraient même soulager les douleurs et autres symptômes des règles. Vous souhaitez tester la phytothérapie pour apaiser vos dysménorrhées, faire taire vos crampes ou encore limiter nausées ou maux de tête ? Suivez le guide pour des tisanes efficaces !

Première étape : comprendre ce qui se passe dans votre corps lorsque vous avez vos règles. Vous ciblerez ainsi mieux la plante qu’il vous faut.

Le flux menstruel correspond en fait à l’évacuation des fragments de votre muqueuse utérine ainsi que de l’ovule non fécondé. Afin de faciliter cette expulsion, l’endomètre sécrète des prostaglandines, substances qui vont entraîner des contractions de l’utérus. Quand il y a trop de prostaglandines, les contractions sont plus nombreuses. L’utérus devient alors douloureux.

Ces crampes peuvent s’accompagner de vertiges, nausées, maux de tête ou encore sautes d’humeur.

Pour un traitement efficace, il est donc essentiel de bien identifier vos symptômes afin d’utiliser la plante qu’il vous faut vraiment.

1 – La camomille romaine

La camomille romaine (Chamaemelum nobile en latin) est surtout connue pour apaiser le système nerveux et favoriser l’endormissement. Elle est aussi efficace pour lutter contre le stress mais aussi améliorer la digestion en cas de brûlures d’estomac, de nausées ou encore de vomissements.

Ses composants ont également des vertus antispasmodiques, anti-inflammatoires et antalgiques, propriétés idéales en cas de maux au bas-ventre ou au dos pendant les règles. La camomille romaine augmenterait en effet la fluidité du sang et apaiserait ainsi les dysménorrhées.

Vous l’avez compris, la camomille romaine calme à la fois votre corps et votre tête !

Cette plante possède en outre un parfum doux et agréable aux vertus relaxantes.

Il est généralement recommandé d’en boire 3 tasses par jour en cas de règles douloureuses.

Mais attention, malgré son odeur plaisante, cette plante est plutôt amère en goût. Il est donc conseillé de la mélanger à d’autres saveurs.

2 – L’achillée millefeuille

Plante vivace de la famille des astéracées, l’achillée millefeuille (également appelée « herbe à la coupure » ou « herbe aux charpentiers ») est particulièrement recommandée en cas de règles douloureuses car elle possède des propriétés anti-inflammatoires, anti-spasmodiques et hémostatiques (elle peut ainsi être utilisée pour stopper les hémorragies).

Elle est efficace contre les douleurs de l’estomac comme de l’utérus.

L’achillée millefeuille est également connue pour ses propriétés astringentes et son effet progestatif. Elle est donc utile en cas de règles abondantes et / ou irrégulières car elle régule le cycle.

Afin d’apaiser vos dysménorrhées, il conviendra d’infuser une à deux cuillères d’achillée millefeuille dans 150 ml d’eau frémissante et d’en consommer 3 tasses par jour en dehors des repas.

3 – La sauge officinale

Du latin salvare , qui signifie « guérir », la sauge officinale (ou sauge « des jardins ») comporte de très nombreuses vertus, faisant d’elle une plante utilisée depuis l’Antiquité. Astringente, anti-inflammatoire et tonifiante, elle atténue sensations de faiblesses (hypotensions) et désordres digestifs (diarrhées, nausées, vomissements).

Grâce à ses propriétés œstrogéniques et les acides phénoliques qu’elle contient , la sauge calme également les spasmes des règles. Si vous connaissez bien votre cycle et qu’il est plutôt régulier, vous pouvez ainsi en consommer en prévention quelques jours avant vos menstrues. Elle est également particulièrement efficace contre les bouffées de chaleur, notamment au moment de la ménopause.

En infusion, vous pouvez accompagner la sauge de miel ou de jus de citron pour atténuer le goût relativement puissant de la sauge.

Attention, la sauge est déconseillée aux personnes épileptiques !

4 – La valériane

Plante de la famille des Caprifoliacées, la valériane officinale (Valeriana officinalis ou « Herbe aux chats » ) est particulièrement connue pour ses propriétés calmantes. Elle posséderait elle aussi des vertus antispasmodiques et calmerait donc les contractions utérines.

Cette plante vivace agit également comme un analgésique et lutterait contre les troubles du sommeil en favorisant l’endormissement. Elle serait enfin efficace contre les sautes d’humeur ou les états anxieux, symptômes rencontrées chez certaines femmes au moment de leurs menstrues.

En cas de règles douloureuses, vous pouvez en consommer deux tasses par jour, avant et pendant les règles. À noter que la valériane est rarement utilisée seule. Elle peut ainsi être mélangée avec de la mélisse, l’aubépine, la passiflore ou la camomille plantes également calmantes.

Attention, consommée à dose excessive, la valériane pourrait être néfaste pour le foie. N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou votre pharmacien.

5 – Le framboisier

Les feuilles du framboisier (ou Ronce du Mont Ida) seraient connues pour leurs propriétés antispasmodiques et lutteraient ainsi efficacement contre les crampes provoquées par les règles.

Elles seraient également efficaces contre les petits désordres digestifs comme la diarrhée.

Les vertus de ces feuilles ne s’arrêteraient pas là car elles seraient également conseillées au femmes enceintes, pour leur accouchement comme pour leur futur bébé. Elle favoriserait également la lactation pendant la période d’allaitement.

Pour apaiser vos dysménorrhées, vous pouvez consommer 2 à 3 tasses par jour pendant vos règles. Pour plus d’efficacité, n’hésitez pas là aussi à mélanger feuilles de framboisier et camomille. Mais n’oubliez pas de demander conseil à un naturopathe avant de vous lancer !

6 – Le gingembre

Le rhizome de gingembre compterait de nombreuses propriétés thérapeutiques : il serait ainsi efficace contre certains virus, favoriserait la digestion, apaiserait les rhumatismes et aurait même des vertus aphrodisiaques ! Cette liste non-exhaustive montre à quel point ses bienfaits sont particulièrement nombreux.

Son principal actif est le gingerol, qui aurait à la fois des vertus anti-inflammatoires et anti-oxydantes.

Le gingembre serait également un anti-douleur efficace, fort utile en cas de dysménorrhées.

Si pendant vos règles, vous souffrez de nausées (voire de vomissements), le gingembre pourrait être idéal pour vous car il contient des actifs antiémétiques et stimule la production de bile, substance nécessaire à une bonne digestion.

Tonifiant, il permet également de lutter contre les coups de fatigue pendant les règles.

En raison de ses propriétés anticoagulantes, il ne doit pas être consommé par les femmes enceintes sur une période trop prolongée.

7 – La mélisse

Sédative, relaxante et anti-inflammatoire, la mélisse (également appelée « mélisse citronnelle ») pourrait être bénéfique en cas de règles accompagnées de crampes. Elle contient en effet de l’acide rosmarinique, connu pour ses propriétés anti-inflammatoires.

Refroidissante et calmante, elle est également conseillée pour atténuer les troubles digestifs.

Si vous avez des problèmes de thyroîde, il est conseillé d’utiliser la mélisse avec précaution.

Infusions : sélection pour soulager les règles douloureuses

Si vous n’avez pas la possibilité de confectionner vos tisanes, vous pouvez également vous procurer des infusions qui cumulent les vertus de ces plantes.

Attention, les plantes ne sont pas des remèdes anodins et dépasser les doses conseillées peut être dangereux. Les plantes contiennent en effet des principes actifs dont il faut tenir compte en cas de pathologies ou de traitement médicament. Les données ci-dessus sont délivrées à titre d’information et ne pourraient se substituer aux conseils d’un médecin ou d’un professionnel de la phytothérapie. Avant de consommer ces plantes, veillez à bien prendre connaissance de la notice du produit. Les conseils d’un phytothérapeute ou d’un médecin sont dans tous les cas fortement conseillés. Seul un professionnel saura vous prescrire le traitement le plus adapté à votre situation.

Sur le même thème :