Le sport, un remède naturel contre les douleurs menstruelles

Clouée au fond de votre canapé à cause de vos règles qui vous font mal, vous n’imaginez même pas lever un doigt de pied pour une courte séance de sport ? Pourtant, il est prouvé que l’activité physique, même modérée, est un remède efficace pour calmer les règles douloureuses. Allez, on se motive et on fait le point tout de suite !

Faire du sport pendant ses règles apaise la douleur

Vous êtes fatiguée, souffrez de maux de tête ou de crampes utérines… Pas facile de se motiver quand on a ses règles ! Pourtant vous auriez tout intérêt à chausser vos baskets pour une petite séance de sport !

En effet, dans les 30 à 40 minutes qui suivront le début de votre séance, votre organisme va sécréter des endorphines (communément appelés « hormones du bonheur ») qui agissent comme des antalgiques contre la douleur.

Les endorphines « agissent (…) en se fixant sur des récepteurs spécifiques qui bloquent la transmission des signaux douloureux et réduisent la sensation de douleur. Elles élèvent le seuil de la douleur et cet effet dure 4 heures après leur sécrétion. » 

Source : entrainement-sportif.fr

Une activité sportive va également entraîner une augmentation du flux sanguin puisque votre cœur va pomper davantage de sang. Cette réaction contribue alors à une oxygénation plus importante de votre corps. Résultat : votre utérus et votre système digestif (pour ne citer qu’eux) vont se détendre et devenir moins douloureux.

La pratique sportive va également vous permettre de changer d’air, ou du moins d’idées. Concentrée sur ce que vous faites, vous serez moins focalisée sur vos règles douloureuses (ou dysménorrhées).

Faire du sport n’a que des bénéfices ! Vous limitez ainsi le risque de développer des troubles cardio-vasculaires, du diabète ou encore de l’hypertension. Pour ce faire, il est recommandé de marcher 30 minutes par jour minimum.

Quel sport choisir quand on a ses règles ?

Bien que l’on pense parfois le contraire, aucun sport n’est déconseillé pendant les règles. À vous d’adapter votre pratique sportive et son niveau de difficulté à vos symptômes (jambes lourdes, douleurs au dos, au bas-ventre…)..

Une chose importante toutefois : l’intensité devra être suffisante (mais confortable) pour stimuler la sécrétion d’endorphines ainsi que votre système cardiovasculaire.

Voici quelques exemples de sports à adopter en cas de dysménorrhées :

  • le cardio (vélo d’appartement, elliptique, marche rapide, jogging) chez vous ou en salle
  • la natation, notamment si vous éprouvez des sensations de lourdeur, en cas de rétention d’eau notamment.
  • le yoga et/ou le streching pour étirer votre corps tout en douceur, et ainsi le relaxer. À noter qu’il existe d’ailleurs des exercices spécifiques de yoga pour apaiser les douleurs menstruelles.

La protection hygiénique qu’il vous faut

Si vous faites du sport pendant vos règles, vous risquez de perdre un peu plus de sang (et non beaucoup plus). Pour vous rassurer et éviter tout accident gênant, il est conseillé de changer de protection juste avant et après votre séance, surtout si vos règles sont abondantes.

Tampons ou serviettes hygiéniques, faites comme vous préférez ! Les coupes menstruelles présentent néanmoins un avantage indéniable par rapport aux protections classiques. Grâce à leur effet ventouse, elles sont en effet totalement étanches et ne présentent donc aucun risque de fuite. De plus, le flux menstruel étant souvent moins important qu’on ne le pense, la capacité d’une cup est largement suffisante pour le temps de votre séance de sport. À vos baskets !

Références
Endorphine, hormone du plaisir et anti-stress naturel du sportifentrainement-sportif.fr
L’adaptation du système cardiovasculaire à l’effortEurékaSanté Vidal

Les données collectées sur ce site sont le fruit de recherches personnelles et n’engagent pas la responsabilité de son auteur. Elles ne valent aucunement prescription médicale et ne sauraient se substituer aux conseils d’un professionnel de santé.

Crédits photo : StockSnap

Sur le même thème :