Le trouble dysphorique prémenstruel : causes, symptômes et traitements

Qu’est-ce que le trouble dysphorique prémenstruel (PMDD) ?

Le trouble dysphorique prémenstruel (PMDD) est une forme sévère du syndrome prémenstruel (SPM), qui affecte un nombre significatif de personnes menstruées quelques jours avant le début des règles. Le PMDD se caractérise par des symptômes physiques et psychologiques tels que la dépression, l’anxiété, l’irritabilité, les troubles du sommeil, les ballonnements, les crampes menstruelles, la tension dans les seins, etc. Une étude récente en Psychiatrie biologique a montré que le système nerveux central des patients atteints de PMDD présente une augmentation de la densité des transporteurs de sérotonine entre les phases périovulatoire et prémenstruelle du cycle.

Les causes possibles du trouble dysphorique prémenstruel

Bien qu’on ne connaisse pas encore les causes exactes du PMDD, il est généralement admis que les modifications hormonales jouent un rôle majeur dans l’apparition des symptômes. L’étude mentionnée ci-dessus suggère également que l’interaction entre le système sérotoninergique et l’estradiol dans le cerveau pourrait contribuer au trouble. D’autres facteurs pouvant influencer le développement du PMDD incluent le stress, l’hérédité et des problèmes de santé sous-jacents tels que l’endométriose ou les déséquilibres hormonaux.

Comment reconnaître et diagnostiquer le PMDD ?

Pour poser un diagnostic de PMDD, les médecins se basent généralement sur les symptômes rapportés par les patient·e·s, qui doivent être présents lors de la plupart des cycles menstruels et disparaître quelques jours après le début des règles. Les symptômes du PMDD sont souvent plus intenses et invalidants que ceux du SPM classique, et peuvent avoir un impact significatif sur la qualité de vie et les relations sociales et professionnelles des personnes concernées.

  • Dépression : tristesse, pleurs fréquents, sentiment de désespoir
  • Anxiété : tension, nervosité, difficultés à se concentrer
  • Irritabilité : colère, agressivité, sautes d’humeur
  • Troubles du sommeil : insomnie ou hypersomnie
  • Symptômes physiques : ballonnements, crampes menstruelles, tension dans les seins, maux de tête, fatigue
A lire  Règles douloureuses et abondantes : que faire ?

Les traitements possibles pour le trouble dysphorique prémenstruel

Il n’existe actuellement aucun traitement spécifique pour le PMDD, mais plusieurs approches peuvent être proposées pour réduire l’impact des symptômes. Parmi les solutions envisagées, on trouve :

  • Des recommandations alimentaires pour éviter les aliments qui peuvent aggraver les symptômes (caféine, sucre, sel), et favoriser une alimentation équilibrée riche en nutriments essentiels (vitamines, minéraux, oméga-3)
  • La pratique régulière d’une activité physique pour améliorer la circulation sanguine, réduire le stress et favoriser le bien-être général
  • Le recours à des remèdes naturels tels que les plantes médicinales (agnus castus, gattilier, sauge, etc.), les huiles essentielles (lavande, marjolaine, basilic) ou les compléments alimentaires (magnésium, calcium, vitamine B6).
  • La prise de médicaments sur ordonnance, tels que les antidouleurs, les contraceptifs hormonaux ou les antidépresseurs, selon les besoins et les indications du médecin
  • Le suivi d’une thérapie psychologique, comme la thérapie cognitive et comportementale (TCC), pour apprendre à mieux gérer les émotions et les comportements liés au PMDD

Un congé menstruel pour les femmes souffrant de règles douloureuses

Récemment, le parlement espagnol a voté définitivement une loi créant un congé menstruel pour les femmes souffrant de règles douloureuses. Cette mesure, qui constitue une avancée importante dans la reconnaissance des droits des femmes et des minorités de genre, pourrait aider à mieux prendre en compte les besoins spécifiques des personnes atteintes de PMDD et autres troubles menstruels.

En somme, le trouble dysphorique prémenstruel est un problème de santé complexe et encore mal compris, qui nécessite une prise en charge adaptée et multidisciplinaire pour améliorer la qualité de vie des personnes concernées. Les recherches et les politiques publiques telles que le congé menstruel sont cruciales pour faire progresser la compréhension et le traitement de cette condition.

A lire  Quel médicament contre les règles douloureuses ?

Sources

  • https://actualite.housseniawriting.com/sante/psychologie/2023/02/26/lexpression-dynamique-des-recepteurs-cerebraux-de-la-serotonine-tout-au-long-du-cycle-menstruel-fournit-des-indices-sur-le-trouble-dysphorique-premenstruel/37200/
  • https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/syndromes/syndrome-premenstruel/syndrome-premenstruel-4-solutions-naturelles-pour-le-soulager-174396
  • https://www.neonmag.fr/il-est-temps-de-parler-du-caca-des-regles-dou-vient-il-et-pourquoi-est-il-si-frequent-560249.html
  • https://www.20minutes.fr/monde/4024066-20230216-espagne-changement-genre-conge-menstruel-avancees-droits-femmes-minorites